Mes derniers avis romans:



samedi 28 mai 2016

Les carnets de Cerise, tome2 : Le livre d'Hector




Scénario: Joris Chamblin
Illustrations : Aurélie Neyret
Nationalités des auteurs: Française
Editions Soleil (6 Novembre 2013)
Collection Métamorphose
76 pages
ISBN-10: 2302030958
ISBN-13: 978-2302030954
Genre: Bande-dessinée
Lu le: 24 Mai 2016
Ma note: 17/20



Résumé/4ème de couverture:

"Il était une fois... Quand j'étais petite, je me suis fait la promesse que si un jour, j'avais un journal intime, il commencerait comme ça. Il était une fois... ben moi, Cerise ! J'ai dix ans et demi et mon rêve, c'est de devenir romancière. Mon truc à moi pour raconter des histoires, c'est d'observer les gens, imaginer leur vie, leurs secrets. On a tous un secret enfoui que l'on ne dit pas, qui fait de nous ce que nous sommes... 
En ce moment, avec les copines, on observe quelqu'un de vraiment mystérieux..."

L’histoire:

            Les vacances d’été sont arrivées et le temps s’écoule lentement pour Cerise, d’autant plus que ses copines, Erica et Line, sont absentes. Cerise meuble son temps entre sorties à la piscine avec maman, plongées dans les souvenirs entreposés au grenier et écriture dans son calepin. Car un nouveau mystère à résoudre semble pointer le bout de son nez. En effet, qui est cette vieille dame qui sort tous les mardi à 15h30 de chez elle pour revenir à 16? Où va-t-elle avec son livre sous le bras?

Mon avis:

… Général:

            Ayant adoré le premier tome, il allait de soi que je me suis empressée de réserver ce deuxième tome à la bibliothèque. Et j’ai été ravie de pouvoir l’avoir rapidement! Et je n’ai pas était déçue, puisque ce deuxième tome est tout aussi réussi que le premier de part la beauté de dessins, la superbe mise en forme du livre et la non-simplicité apparente de l’histoire
On retrouve dans cet album une palette émotionnelle riche: émouvant, touchant, mystérieux, sentimental et éducatif, le tout sans être mélodramatique.


… Sur les personnages:

Cerise a évolué depuis le premier livre, en bien comme en mal. Maintenant qu'elle sait ce que procure une résolution de mystère, elle en devient presque obsédée jusqu'à négliger son entourage… Et parce que la petite fille grandit, elle rencontre des difficultés de communication propres aux ados et pré-ados. Elle a juste parfois du mal à s’exprimer ce qui lui vaut disputes et punitions.

On retrouve également une évolution physique des fillettes, Cerise et ses amies, qui deviennent des adolescentes. Les caractères s’affirment avec des divergences d’opinion qui pointent. Cette évolution physique et caractériel est logique par rapport à l’histoire entre les deux tomes et est attendu du point de vue du lecteur. Cela contribue à rendre l’histoire de Cerise attachante.

Enfin, le personnage de la vieille dame est très touchant. Les sentiments qu'elle développe tout au long du livre sont vraiment forts et contribuent à rendre la lecture inoubliable. 

Point de vue - Critiques:

La petite fille est confrontée à des difficultés donnant à l’histoire un caractère plus réel. En effet, toute à ses mystères, l'héroïne s’isole et ne s’intéresse à son entourage que pour mener à bien son enquête. Le scénario aborde ainsi les thèmes de la manipulation, de l’amitié, de la relation aux autres et ses conséquences sur les êtres. La narration est toujours aussi bien agencée, pétillante, envoûtante et pleine d’humanité.

On retrouve encore énormément de réalisme dans le carnet de Cerise: les dessins de stylos posés dessus tout autour, les tickets de métro, les cartes postales des copines comprenant adresse, faute d’orthographes, cachets de la poste et même la petite phrase de légende/signature en bas de la carte. Les carnets « chargés » (mais en bien) de Cerise sont contre-balancés par la délicatesse des dessins dans les parties bande-dessinée. Un joli équilibre qui en fait une force majeure de cette saga.
J’aime le talent d'Aurélie Neyret, qui donne vie à l'univers de Cerise avec clarté, dynamisme et talent. Les planches sont très lumineuses, le travail sur la lumière est superbe. Il y a beaucoup d'action dans le dessin : des courses-poursuite, du suspense, des surprises, des découvertes, tant pour le personnage que l'on suit que pour l'oeil, ce qui agrémente le côté Sherlock Holmes des enquêtes de Cerise.


Concernant l’histoire et l’intrigue en elle-même, on retrouve tout comme le premier tome, une belle intensité et une maturité étonnante pour un album destiné à des plus jeunes. Car le lecteur n’est pas pris pour un simple d'esprit. Sans être d’une complexité incroyable, les intrigues sont recherchées. Pour celle-ci, je n’ai rien deviné alors qu’elle n’est pas très complexe. Peut-être le lecteur est-il comme anesthésié par la beauté des dessins et le côté touchant des personnages? Mais attention, au contraire, l’histoire n’est pas non plus une morale enfantine du genre “c’est pas bien de faire çà” mais retranscris plutôt des valeurs positives.
Les histoires de Cerise amène le lecteur à vouloir également percer certains mystèresoù est passé son papa? Pourquoi sa mère et elle ont-elles déménagé dans ce petit village?

A noter, la belle attention que de voir Cerise tenant entre les mains « le zoo pétrifié » de Mme Desjardins (c’est-à-dire le premier tome de cette saga): quand un livre est inclus dans un livre…

En bref:

            Toujours aussi ravie, émerveillée et émue de vivre aux côtés de Cerise ses aventures envoutantes à la Sherlock Holmes, qui nous plongent encore dans un univers graphique enchanteur et merveilleusement beau.

Autour du livre:
  • livre emprunté à la bibliothèque
  • Fait parti du Big Challenge Livraddict 2016
  • tome 1: le zoo pétrifié (chronique à retrouver ici)
  • tome 3: le dernier des cinq trésors
  • tome 4: la déesse sans visage

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire