Mes derniers avis romans:

dimanche 8 mai 2016

Les contes du Korrigan, tome3 : Les fleurs d'écume





Auteurs: Ronan Le Breton, Erwan Le Breton
Nationalité des auteurs: Française
Editions Soleil Productions (22 Octobre 2003)
Collection Soleil Celtic
54 pages
ISBN-10: 2845656734
ISBN-13: 978-2845656734
Genre: Bande-dessinée
Lu le: 07 Mai 2016
Ma note: 17/20




Résumé/4ème de couverture:

Bienvenue au castel de Bugel-Noz ! Pressez-vous, la veillée annuelle du Petit Peuple va commencer ! Approchez-vous de la chaise du Conteur, bourrez votre pipe, faites couler le cidre, ouvrez grand le gosier et débouchez vos esgourdes. Ce soir, nous interrogerons l'océan, la vague, le récif et l'embrun. Ce soir, nous dévoilerons pour vous la cruelle beauté de nos cousines les Morganed, fleurs d'écume aux pétales glacés, comme les abysses qui les ont vu naître. De Glénan à Ouessant, elles consolent les naufragés par un ultime baiser. Mais ce soir, c'est bien vous qu'elles tenteront d'envoûter…

L’histoire:

            Comme tous les mois de Novembre, Koc’h rassemble le peuple des Korrigans sur une île prés de l’île de Sein. Cette veillée a pour coutume de racontera contes et légendes bien sûr! Le thème de la séance du jour est les sirènes appelées Morganed. Certains contes les disent malfaisantes, d’autres non… Cette veillée des Korrigans va constituer le fil rouge de l’album.
Le premier conte « La sirène de l'île aux fleurs », raconté par la Reine des Korrigans, nous ramène Tan et Awen les héros du premier tome. Morag, la soeur de Morgan qui a été tuée par Tan, veut se venger de ce dernier en kidnappant son premier bébé qui est en fait une fille, Edana. Son frère jumeau, Tiernan, part à sa recherche pour la retrouver. 
Les deux autres contes sont des contes d'amour entre une sirène et un humain avec toutes les difficultés et les conséquences qu'on peut deviner. Le deuxième conte « Le capitaine et la sirène » est raconté par Papa Gwenn nous embarque du temps de la piraterie sous Louis XIV à Saint-Malo. Enfin, le dernier conte raconté par Koc’h lui-même « Les morgans d’Ouessant » nous entraîne dans le fin fond des mers.

Mon avis:

Ce troisième tome est aussi intéressant que les deux précédents. L'univers celtique est une nouvelle fois présente, on voyage réellement dans un autre monde plein de magie, d'humour, de poésie, d'amour et d’aventures.

Les récits sont captivants et j’ai trouvé que les histoires étaient davantage agréables à lire et surtout plus fluides, elles ne sont pas assurées par la même personne et pourtant, on est subjugué par le soin apporté à la fluidité.

Les images continuent à être magnifiques. La colorisation n'est pas assurée par une seule personne, mais par plusieurs et malgré ça, elles conservent une certaine rigueur, elles ne changent pas en cours de lecture. J’ai trouvé qu’elles étaient dans ce tome, plus vives et plus diversifiées.

En bref:

Ces contes du Korrigan gagnent en qualité au fil des tomes, de part les contes racontés, les histoires en fil rouges, mais aussi par les illustrations et colorisations.

Autour du livre:

   tome 1: les trésors enfouis (chronique à retrouver ici)
   tome 2: les mille visages du Diable (chronique à retrouver ici)
   livre emprunté à la bibliothèque


Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire