Mes derniers avis romans:

mercredi 15 juin 2016

Alisik, tome 2: Hiver





Scénario: Helge Vogt
Illustrations: Hubertus Rufledt
Nationalité des auteurs: Allemande
Editions Le Lombard (23 Mai 2014)
88 pages
ISBN-10: 2803632047
ISBN-13: 978-2803632046
Genre: Bande-dessinée
Lu le: 12 Juin 2016
Ma note: 17/20



Résumé/4ème de couverture:

Plus tard, alors que je reprenais mes esprits, j’ai réalisé que j’avais abandonné Ruben… Mais qu’est-ce que j’aurais pu faire? Les policiers ne pouvaient ni me voir ni m’entendre. Ils l’auraient pris pour un fou. Non, je ne pouvais pas l’aider. Parfois, je ne peux même pas m’aider...

L’histoire:

             Alisik a maintenant accepté sa nouvelle condition : elle est morte à l'âge de 15 ans, et elle est condamnée à errer entre Enfer et Paradis tant que ses pêchés n'auront pas été jugés... Si elle n'a aucun souvenir elle va tout de même revenir sur l'accident qui lui a coûté la vie. Ca tombe bien, Ruben, le garçon aveugle capable de l'entendre, semble lui aussi très intéressé par cette enquête...

Mon avis:

… Général:

            Un vrai régal de retrouver l’univers d’Alisik dans cette bande-dessinée aux très jolis dessins, avec une belle histoire humaine et romantique sur le thème de la mort. L’intrigue est rudement bien menée, entrecoupée du passé des personnages, ce qui nous emporte au fil des pages et des révélations. La fin du tome arrive beaucoup trop vite.

Points de vue / Critiques:

Ce deuxième tome est en parfaite continuité avec le premier, tout en fournissant de nombreuses révélations et informations. En effet, on en apprend beaucoup plus sur les personnages entourant Alisik (notamment Allumette et Frings), sur leur vie passée mais aussi et surtout sur la survenue de leur mort et les raisons apparentes qui font d’eux des êtres post-mortem en attende de leur jugement.

Mais on en apprend également plus sur Alisik et sa propre mort même si certains faits restent encore mystérieux. La faim de connaissances du lecteur est satisfaite, puisque les liens entre Alisik, l’entrepreneur et Ruben sont éclaircis. Et à côté de certaines révélations, d’autres faits nouveaux apparaissent et apportent de nouvelles interrogations.



J’ai appréciée de voir que tous les clichés sur les fantômes ne sont pas de mises ici. Ainsi, Alisik peut prendre la main d’un vivant, voir son reflet dans le miroir, toucher des objets…
Je me suis juste demander pourquoi est-elle parfois représentée avec des ailes? Peut-être dans des situations particulières ou lors de sentiments particuliers ressentis, mais je n’ai pas (encore) réussi à identifier clairement ce point.

Comme prévu d’après le titre de ce tome, on plonge au coeur de l’hiver donnant des illustrations sur des tons bleus, blancs nous facilitant l’immersion dans cet atmosphère de mystère et de froid.

En bref:

Un très bon tome dans la continuité parfaite du premier tome, qui apporte certaines révélations tout en présentant de nouveaux éléments afin de tenir le lecteur en haleine. On se plonge avec plaisir dans cet environnement mortel dont la fin arrive trop vite.

Autour du livre:

   tome 1: Automne <— chronique à retrouver ici

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire