mardi 9 mai 2017

L'invité sans visage (Tana French)





Nationalité de l’auteur: Américaine
Editions Calmann-Lévy (12 Avril 2017)
520 pages
ISBN-10: 2702160832
ISBN-13: 978-2702160831
Genre: Policier
Lu le: 5 Mai 2017
Ma note: 14/20





Résumé/4ème de couverture:

            Pour l’inspectrice Antoinette Conway, intégrer la brigade criminelle de Dublin est un rêve qui se transforme vite en cauchemar. Son quotidien est fait d’affaires ingrates, de plaisanteries cruelles et de harcèlement. Antoinette a beau être solide, elle approche du point de rupture. Seul son partenaire, Stephen Moran, apprécie sa présence.

Leur nouvelle enquête ressemble à une histoire d’amour qui a mal tourné. Aislinn Murray, jolie blonde bien sous tous rapports, est retrouvée assassinée chez elle, au pied d’une table dressée pour un dîner romantique. Rien ne semble suspect dans le passé de la victime. Le seul élément qui trouble Antoinette est la conviction de l’avoir déjà vue quelque part. Les autres inspecteurs poussent Antoinette et Stephen à arrêter le fiancé d’Aislinn, coupable tout désigné. Mais quand une amie de la défunte avoue à demi-mot qu’elle savait Aislinn en danger depuis quelque temps déjà, sa mort prend une tournure bien moins banale, et dévoile une part beaucoup plus sombre de la belle. De découverte en découverte, l’image de la poupée parfaite semble se fissurer, tout en mettant Antoinette au centre de l’énigme…

Mais est-ce le harcèlement qu’Antoinette subit qui la rend paranoïaque ? Est-elle encore clairvoyante dans cette affaire qui semble plus obscure et trompeuse qu’elle n’y paraît sous le vernis poli des apparences ?

Mon avis…:

… Général :

            Tour d’abord, je remercie vivement les éditions Calmann-Lévy pour la proposition de ce partenariat et l’envoi de ce livre. Grand prix du roman policier Irlandais et encensé par Gilian Flynn ainsi que Stephen King, ce livre partait avec beaucoup de bagages prometteurs. Il nous emmène donc dans une histoire policière très bien ficelée dans laquelle l’enquête est placée comme un pied d’estal. J’ai passée un bon moment de lecture, néanmoins je n’ai pas été plus emballée que cela en raison de la construction du roman. 

… Sur les personnages :

            A côté de nos deux enquêteurs Antoinette et Stephen, personnages principaux du livre, peu de personnages secondaire sont présents. Cet aspect resserrent le côté important de l’enquête et c’est très appréciable. On sait très rapidement et tout au long de notre lecture qui est qui.

Néanmoins, que se soit pour Antoinette ou Stephen, je n’ai pas ressentis d’attachements particuliers. Je ne vois pas de raisons particulières à cela, puisque leurs caractères, leurs émotions et leurs personnalités sont assez bien retranscrites. Il y a peut-être une volonté de l’auteure à garder ses personnages dans l’axe policiers et enquêteurs, leurs conférant alors un petit côté froid. Si cela est donc encore un moyen de mettre en lumière l’aspect polar du livre, cela est très bien réussi!

Points de vue/Critiques:

Ce qui ressort de cette lecture et qui en fait toute la force de ce livre, c’est le côté polar. On est là en présence d’un véritable bon et vrai polar. On ne parle donc pas de thriller, mais vraiment d’une enquête policière avec toutes ses ficelles et ses possibilités. En effet, l’auteure les exploitent quasiment toutes (corruption, drogues, disparitions, etc…) ce qui amènent évidement beaucoup de rythme à l’histoire et entraînent donc le lecteur sur de nombreuses pistes. On se pose donc des questions et on établit en même temps que les protagonistes des hypothèses. Néanmoins, les unes à la suite des autres, elles seront chacune détruites et anéanties et cela peut-être un peu trop rapidement. On a donc une sorte de déception qui s’installe, un « effet soufflé » en somme, et on peine un peu à redémarrer sur une nouvelle piste. Néanmoins, dans l’ensemble on aime cette enquête policière et on se prête facilement au jeu de tirer la bonne ficelle de cet embroglio!

En revanche, la construction du livre et plus particulièrement le style d’écriture de l’auteure est plus difficile. En effet, ce roman est très très très dense! On retrouve peu de dialogues et on a surtout beaucoup de descriptions, de précisions et de détails (et c’est écrit tout petit). Bref, c’est assez lourd et on a pas l’impression d’avancer (que se soit dans la lecture à proprement parlé ou dans l’enquête). 
Je pense que cette minutie d’écriture est tout à fait voulue par l’auteure et constitue donc sa plume caractéristique. On comprend sa volonté de mettre l’accent sur l’enquête. Ainsi, il n’y a pas du tout de temps morts dans l’histoire! Aucun!!! On suit Antoinette jours après jours et minutes après minutes sans aucune pauses (vous voyez le côté lourd et dense?). On la suit donc même lorsqu’elle rentre chez elle, quand elle se prépare à manger, quand elle se couche et on sait même de quoi elle a rêver! 

Dernier point parce que j’y suis attentive: l’aspect scientifique de l’enquête. L’auteure nous explique que le criminel a nettoyé toutes ses empreintes dans toute la maison de la victime… Comment dire? Déjà on ne peut pas toutes les nettoyer (vous vous rappeler ou vous voyez tous les endroits et toutes les choses que vous avez touchées…?) et quand bien même on les « nettoie », elles ne s’effacent pas pour autant! 
Et il y a bien sûr, les traces d’ADN. Bah c’est simple, il n’y en a pas (ou peu si ce n’est une trace de sueur, quand même). Depuis quand on ne retrouve pas du tout d’ADN (même inexploitable) quelque part?
C’est vraiment dommage que cet aspect scientifique soit sous développé et exploité car pour moi, cela ne reflète pas du tout la réalité des enquêtes policières, surtout quand il s’agit de meurtre.

En bref:

            Pour tous les adeptes des vrais bons polars (à l’ancienne presque), je recommande vivement ce livre dans lequel l’accent est vraiment mis sur l’enquête policière avec tout ce qu’elle implique. Mais avec son récit lourd et dense et quelques problèmes d’incohérences scientifiques, ce livre ne rentrera pas dans mes favoris personnels.

Autour du livre:

  • Livre en partenariat avec la maison d'édition

2 commentaires:

  1. Je n'ai pas lu celui-ci mais généralement j'aime beaucoup cette auteure.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Haaa je ne la connaissais pas du tout! Est-ce qu'elle écrit toujours du policier? Très dense et rigoureux?

      Supprimer