Mes derniers avis romans:



lundi 5 juin 2017

Magasin général, tome 2: Serge




Scénario et Illustrations: Régis Loisel et Jean-Louis Tripp
Nationalité des auteurs: Française
Editions Casterman (24 Octobre 2006)
72 pages
ISBN-10: 2203370130
ISBN-13: 978-2203370135
Genre: Bande-dessinée
Lu le: 23 Mai 2017
Ma note: 17/20




L’histoire :

            « Ca fait qu’à c’t heure, il est rendu indispensable. Parait qu’on peut plus tuer un cochon sans lui… Comme disait mon oncle Isidore: quand les chiens sont dans l’bois, le renard entre dans le poulailler. Dans la vie, j’ai peut-être pas appris grand chose, mais je connais les hommes et je pense ben qu’avec ce grand escogriffe-là, vous êtes tous sur le bord de vous faire enfirouaper. Et toi Marie, toi… Tu as le soyeux qui brillent… ».

Mon avis:

Après avoir beaucoup aimé et totalement adhérer à cette série nous emmenant dans les contrées canadiennes avec ses paysages enneigés, ses personnages à l’accent marqué et chantant, et son ambiance d’antan qui n’est pas sans nous rappeler « La petite maison dans la prairie », j’enchaîne avec plaisir.
Nous avions laissé Marie, récemment veuve, se démenée pour continuer de faire tourner le magasin sans l’aide de son mari et qui finissait par prendre un homme tombé en panne sur le bord de la route. Ce deuxième opus se concentre alors que ce nouveau venu qui va non seulement entrer dans la vie de Marie et mais aussi trouver sa place dans le village tout entier.
Ce deuxième tome apporte plutôt des notes douces et sucrées et l’on assiste à une histoire plus calme et posée que celle du premier tome, où il était en plus question de la découverte des personnages. Et cette dernière a été finalement bien opérer puisque à la reprise de la série, les nombreux personnages nous sont tous restés en mémoire.
Les hommes étant parti pour l’hiver dans les bois gagner l’argent nécessaire à la vie de leur famille pour l’année, Serge arrive donc à Notre-Dame-des-Lacs en terrain « presque » conquis. Car la venue d’un étranger est vue d’un mauvais œil et n’est pas sans créer un certain remue-ménage tout en déliant les langues dans la Paroisse ! Mais finalement, Serge a su rapidement s’imposer par sa bonté, sa gentillesse et sa générosité. Il n’hésite à pas aider quiconque a besoin et va même jusqu’à leur offrir ce que tous ces gens n’ont jamais vu, venant de Paris. Cette histoire, à l’image de son personnage Serge,  a donc beaucoup de charme.
En bref:

            Un deuxième tome dans lequel un étranger a su gagner la confiance des habitants de Notre-Dame-des-Lacs et qui est donc rempli de bonté, d’humanité et de poésie qui fait tout pour charmer le lecteur et le réchauffer à l’intérieur de ces contrées froides Canadiennes.

Autour du livre:
  • Tome 1 : Marie (ß chronique à retrouver ici)
  • Livre emprunté à la bibliothèque



Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire