Mes derniers avis romans:



jeudi 15 juin 2017

Sauveur & Fils, saison 3 (Marie-Aude Murail)




Nationalité de l’auteur: Française
Editions L’école des loisirs (1er Mars 2017)
Collection Médium
320 pages
ISBN-10: 2211232396
ISBN-13: 978-2211232395
Genre: Jeunesse
Lu le: 10 Juin 2017
Ma note: 17/20





Résumé/4ème de couverture:

Au numéro 12 de la rue des Murlins, à Orléans, vit Sauveur Saint-Yves, un psychologue antillais de 40 ans, 1,90 mètre pour 80 kg. Dans son cabinet de thérapeute, Sauveur reçoit des cas étranges comme ce monsieur Kermartin qui pense que ses voisins du dessus ont installé une caméra de vidéosurveillance dans le plafond de sa chambre à coucher ou comme Gervaise Germain qui s'interdit de prononcer le son « mal » par crainte qu il ne lui arrive un MALheur. Mais Sauveur reçoit surtout la souffrance ordinaire des enfants et des adolescents : Maïlys, 4 ans, qui se tape la tête contre les murs pour attirer l'attention de ses parents, Ella, 13 ans, cyberharcelée par ses camarades de classe, Gabin, 17 ans, qui ne va plus au lycée depuis qu'il passe ses nuits dans World of Warcraft, Margaux, 15 ans, qui en est à sa deuxième tentative de suicide ou sa sœur, Blandine, 12 ans, que son père aimerait mettre sous Ritaline pour la « calmer »...Sauveur peut-il les sauver ? Il n'a que le pouvoir de la parole. Il ne croit pas au Père Noël, mais il croit en l'être humain.

Mon avis…:

C’est le troisième tome de « Sauveur & fils » et c’est non seulement, toujours un plaisir, un bonheur et une décompression totale à la lecture, mais en plus on ne s’en lasse pas tout en ayant une qualité de l’histoire qui reste égale, voire qui augmente… 

Points de vue/Critiques:

Tels que Ella Kuypens, Margaux et Blandine ou Gabin, on a ravi de retrouver pour cette troisième saison, les petits patients de Sauveur pour lesquels on est pris d’affection et donc d’inquiétude et de curiosité quand à leur thérapie et leur évolution personnelle. Petit à petit ils deviennent des connaissances auxquelles on s'attache et pour lesquelles on se tracasse dès qu'on n'a plus de nouvelles où qu'ils ont une rechute. Et c’est dans ces cas-là, que l’on peut prendre conscience de cette difficulté que doit avoir le psychologue en tant de professionnel à prendre du recul, nécessaire à la bonne pratique de son métier.
Afin d’ajouter un peu de nouveauté (et de réalisme), Sauveur reçoit de nouveaux patients dont la petite Maïlys ou M. Kermartin qui reflètent assez bien les problèmes de la société actuelle. On retrouve donc des cas de harcèlement scolaire, de recherche d’identité sexuelle ou parentale, de tentative de suicide, d’enfants « adultifiés », d’alcoolisme et de terrorisme. Face à ses patients, on retrouve toujours, le calme, le professionnalisme et la justese du psychologue en Sauveur Saint-Yves. Mais même si dans les tomes précédents, sa rigueur et son professionnalisme ont fait de lui sa réputation, il est très intéressant (et aussi presque logique et soulageant de sa part), que dans ce tome, on retrouve un Sauveur qui sort un peu des sentiers battus et qui sort de ses gonds quelque fois.
Et avec autant de sujets « difficiles » abordés, Marie–Aude Murail arrive à traiter tout cela avec pudeur mais réalisme. Elle nous fait ainsi comprendre qu'il est toujours possible de retrouver le bonheur malgré les tragédies et les épreuves de la vie, qu’il ne faut en aucun cas renoncer à la joie, ni céder à la peur, à la haine ou à la violence…
Néanmoins, le côté rue de la maison Rue des Murlins, c’est-à-dire le cabinet de psychologie, m’a semblé un peu moins présent et développé par rapport aux tomes précédents, avec un accent davantage mis sur le côté jardin donc privé. J’ai eu l’impression que lorsqu’on abordait les patients dans le cabinet, le déroulement de la séance était très vite « baclé »… Je suis ainsi restée sur ma faim concernant les visites des patients que j’aurais aimé plus développées et donc plus longues.
En bref:         

            Dans ce troisième opus de « Sauveur & fils », le « Docteur Sauveur » poursuit de nouvelles aventures cocasses et continue d’explorer les innombrables composantes de la psyché humaine tout en passant au crible quelques uns des thèmes actuels de notre société. Pour cela, on retrouve les patients du début auxquels on s’attache et on s’inquiète et de nouveaux patients qui vont commencer à faire perdre la raison à Sauveur qui sera, cette fois-ci, encore plus partagé dans sa façon de jongler entre vie privée et vie professionnelle. 

Autour du livre:      
  • Saison 1 (ß chronique à retrouver ici)
  • Saison 2 (ß chronique à retrouver ici)

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire