Mes derniers avis romans:

mercredi 16 août 2017

La petite sirène (Hans Christian Andersen)




Traduction: Jacques Privat
Nationalité de l’auteur: Danoise
Editions Librio (8 Mars 2005)
Collection Conte
96 pages
ISBN-10: 2290342769
ISBN-13: 978-2290342763
Genre: Conte
Lu le: 25 Juillet 2017
Ma note: 15/20



Résumé/4ème de couverture:

" Le château du roi de la mer gît au plus profond des flots, ses murs sont de corail et ses longues fenêtres gothiques sont de l'ambre le plus clair qui soit ; le toit est fait de coquillages qui s'ouvrent et se ferment suivant les courants marins. Quel tableau ! " Dans ce château fabuleux vit une petite sirène qui rêve ardemment d'approcher le monde des hommes. Sa visite à la sorcière des mers lui permettra d'exaucer son vœu, mais à quel prix... 

Mon avis:

Ce recueil rassemble neuf contes parmi les plus célèbres d'Andersen : 
   La petite sirène
   Les habits neufs de l’empereur
   La princesse au petit pois
   Le vaillant petit soldat de plomb
   Le vilain petit canard
   La bergère et le ramoneur
   La petite fille aux allumettes
   Ib et la petite Christine
   Le dernier rêve du vieux chêne.

Je me régale de découvrir les véritables histoires des contes mis en scène par Disney. Cette fois-ci, pour la Petite Sirène on retrouve un conte beau et poétique dont le début et les bases ont été conservés par Disney. Néanmoins, le reste de l’histoire diffère et devient beaucoup plus dur et difficile. La morale de cette histoire est simple, belle et parlante: "il ne faut pas chercher à changer sa nature...", autrement dit : reste tel que tu es!

Dans ce petit livre, je suis ravie d’avoir pu également (re)découvrir les véritables histoires d’autres contes qui m’avaient marqué durant mon enfance, tels que « Les habits neuf de m’empereur », « la princesse au petit pois », « le vilain petit canard » et « la petite fille aux allumettes ». Ces histoires sont en général bien trop courtes, mais elles instaurent toutes une ambiance particulière de cocon et d’apaisement même si l’histoire en elle-même peut finir tragiquement. Christian Hans Andersen manie parfaitement ses histoires afin de distiller en profondeur une morale sans pointer qui ou quoi que se soit du doigt.  

En bref:         

            Une belle découverte du conte originel de « la petite sirène » offrant une histoire certes sans happy end, mais tout aussi belle et poétique. Le livre nous permet de continuer notre lecture dans cette atmosphère apaisante par les autres petites histoires presque toutes aussi connues que « la petite sirène ». 


1 commentaire:

  1. J'ai un recueil avec des contes d'Andersen, je l'avais lu plus jeune et ce serait cool de le relire aujourd'hui. L'histoire de la Petite Sirène est aussi belle que triste.

    RépondreSupprimer