Mes derniers avis romans:

mardi 22 août 2017

Les mystères de Larispem, tome 2: Les jeux du siècle (Lucie Pierrat-Pajot)





Nationalité de l’auteur: Française
Editions Gallimard Jeunesse (25 Mai 2017)
322 pages
ISBN-10: 2075081492
ISBN-13: 978-2075081498
Genre: Jeunesse
Lu le: 16 Août 2017
Ma note: 16/20





Résumé/4ème de couverture:

À l'aube du XXe siècle, les jeux de Larispem sont lancés ! Carmine, la fougueuse louchébem, Nathanaël, nouvellement apprenti au Cochon Volant, et Liberté, technicienne à la tour Verne, forment l'une des six équipes de ce Jeu de l'oie à échelle humaine. Pendant ce temps, la comtesse Vérité œuvre dans l'ombre pour s'emparer de la Cité-État. L'intrépide trio parviendra-t-il à déjouer ses plans ? Et sauront-ils décoder le Livre de Louis d'Ombreville, qui suscite tant de convoitises ?

Mon avis:

Qu’il me tardait de découvrir la suite des aventures de Carmine, Liberté et Nathanaël, après ce premier tome qui m’avait surprise et vraiment ravie. C’est véritablement LA sortie littéraire de l’année que j’attendais avec impatience. C’est pourquoi, je remercie vivement et sincèrement les éditions Gallimard Jeunesse pour avoir répondu positivement à ma demande et pour l’envoi du livre. J’aurais vraiment aimé le lire bien avant, mais les différents services presses à honorer et les différentes lectures communes que j’ai eu ont quelques peu retarder cette lecture.

En général, comme bon nombre de sagas, avec notamment Hunger Games dernièrement, le deuxième tome aborde toujours un peu plus en profondeur la problématique de la politique avec ses complots, ses trahisons et ses manigances. Et parce que cette thématique m’apporte moins d’ardeur, j’ai préféré encore une fois le tome 1. Néanmoins, on retrouve avec bonheur tout l’univers de Larispem, ses automates, ses castes, son langage particulier, ses Jeux et bien sûr nos trois attachants personnages, bref j’ai adoré!!!!

Points de vue/Critiques:

Le début du livre nous amène là où l’on avait laissé nos petits héros à la fin du premier tome. Et s’il n’y a pas de rappel, l’auteure a su en distiller au fil des pages, dans les discussions, permettant de se rafraîchir la mémoire, notamment sur les détails de l’histoire. Et parce que les évènements vont rapidement s’enchaîner, et pas forcément de la meilleure façon pour les 3 jeunes protagonistes, on retrouve chez eux une belle et logique évolution de leur personnalité. Nous passons ainsi d’enfants à des adolescents, en proie notamment aux premiers sentiments amoureux. Par la force des évènements et de leur âge, cette évolution est pour moi logique et attendue, même si cette facilité et cette attente soumise peut en décevoir certain qui auraient voulu rester dans le cadre de la jeunesse.

Dans ce tome qui pose le Jeu de l’Oie comme thème principal, j’ai été un poil déçue par le fait que pour moi ces Jeux n’ont pas assez pris d’importance et de flamboyance. J’en attendais plus, mais peut-être que l’on retrouvera cela dans le dernier tome, car après tout, ces Jeux n’ont pas été clôturés à la fin du tome…
On retrouve donc dans l’histoire de ce tome 2 davantage l’aspect politique. Entre les Frères de Sang poursuivant les trois jeunes et les complots visant à renverser la présidente de la Cité-Etat, beaucoup d’actions, d’enjeux, de manigances et de trahisons sont au programme. 

Tout comme pour le premier tome, l’univers construit par Lucie Pierrat-Pajot est juste magnifique et est considérablement l’atout majeur de cette saga originale. Je n’ai aucun point de comparaison mais j’adhère totalement à cet univers Steampunk, cette Uchronie. L’auteure a une imagination telle que tout y est pensé et merveilleux: le monde politique, économique, social, les automates, le langage, la pointe de surnaturel et les personnages connus (Jules Verne) ou inconnus attachants. Et même si ce monde semble à des années lumières du nôtre, on y retrouve tout de même de grandes similitudes: la recherche du pouvoir, la guerre entre différentes communautés et les attentats...

En bref:         

            Citoyens, citoyennes, si vous ne connaissez pas encore cette saga, il faut vite y remédier! Plongez dans Larispem, cette cité-état enclavée dans la France et construite sur les ruines de Paris, au milieu de ses automates, son langage des louchébems et son Jeu de l’Oie qui va offrir de nouveaux enjeux quant à la présidence et de multiples actions à nos trois jeunes protagonistes, Liberté, Carmine et Nathanaël, qui vont devoir affronter leur destin.

Autour du livre:      

  • Tome 1: le sang n’oublie jamais (<— chronique à retrouver ici)

2 commentaires:

  1. J'ai tellement envie de pouvoir lire ce second tome, il a l'air génial ^^

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui génial, tout comme le premier, avec cette fois-ci vraiment une augmentation de l'action et des enjeux!

      Supprimer