Mes derniers avis romans:



dimanche 24 septembre 2017

Collaboration horizontale



Scénario: Navie
Illustrations: Carole Maurel
Nationalité des auteurs: Française
Editions Delcourt (18 Janvier 2017)
Collection Mirages
144 pages
ISBN-10: 2756065714
ISBN-13: 978-2756065717
Genre: Bande-dessinée
Lu le: 11 Septembre 2017
Ma note: 16/20



L’histoire:

            Le quotidien d'un immeuble et d'une communauté de femmes solidaires dans le Paris occupé, en 1942. Pour sauver Sarah, son amie juive, Rose entame une relation passionnée un officier allemand.

Mon avis:

Une bande-dessinée traitant à la fois de la Seconde Guerre Mondiale et des femmes, il n’en fallait pas plus pour me convaincre de l’emprunter! Malgré quelques petits détails gênants, c’est une super histoire sur la cohabitation avec les nazis qui se focalise particulièrement sur les femmes habitant dans un même immeuble. On peut donc y voir que dans une telle « petite » surface, de nombreux évènements s’y déroule et de multiples sentiments en ressortent. 

Au début de l’histoire, on fait connaissance avec des habitants qui se connaissent tous, qui s’apprécient plus ou moins et qui mènent leur vie le plus banalement possible selon les circonstances de l’époque. Et au fur et à mesure que la guerre s’intensifie, la tension monte aussi à travers les étages. Chaque femme va devoir faire preuve de beaucoup plus de vigilance et penser à sa survie à un moment ou a un autre. Entre solidarité, arrangements avec les nazis, confidences et traîtrise, elles vont devoir faire des choix… Si les personnages sont essentiellement féminins - mobilisation oblige - les personnages masculins ne sont pas totalement oubliés, et l’un d’entre eux sera à la base d’une histoire d’amour...

Les petits détails qui ont pu légèrement me déranger viennent du rythme. En effet, l’histoire de l’album commence avec une adolescente qui confie ses peines à Rose, sa grand-mère, qui lui parlera de sa jeunesse. C’est une bonne introduction à l’histoire, mais qui est malheureusement un peu trop brève. On a donc l’impression de mettre un peu les pieds dans le plat malgré cela. Et ce sentiment de rapidité, je l’ai retrouvé tout au long de ma lecture. Ce n’est pas au niveau de la compréhension de l’histoire que cette rapidité a été gênante, mais plutôt dans la reconnaissance des personnages. Je suis retournée plusieurs fois en arrière pour savoir qui était qui.

En bref:

            Avec de très beaux dessins, Collaboration horizontale nous offre une belle palette de femmes vivant dans un immeuble au coeur de l’Occupation. Autour d’une principale et belle histoire d’amour, on découvre le quotidien et les choix difficiles que devront faire ces femmes pour leur vie ou leur survie.

Autour du livre:
  • Livre emprunté à la bibliothèque



Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire