Mes derniers avis romans:

mardi 19 septembre 2017

Reflex (Maud Mayeras)




Nationalité de l’auteur: Française
Editions Pocket (12 Mars 2015)
numéro 16013
Collection Thriller
474 pages
ISBN-10: 2266250809
ISBN-13: 978-2266250801
Genre: Thriller
Lu le: 15 Septembre 2017
Ma note: 14/20



Résumé/4ème de couverture:

Photographe de l'identité judiciaire, Iris Baudry est discrète, obsessionnelle, déterminée. Disponible nuit et jour, elle shoote en rafales des cadavres pour oublier celui de son fils, sauvagement assassiné onze ans auparavant. 
Mais une nouvelle affaire va la ramener au cœur de son cauchemar : dans la ville maudite où son enfant a disparu, un tueur en série s'est mis à sévir. Et sa façon d'écorcher ses victimes en rappelle une autre... 
La canicule assèche la ville, détrempe les corps et échauffe les esprits, les monstres se révèlent et le brasier qu'Iris croyait éteint va s'enflammer à nouveau dans l'objectif de son reflex. 

Mon avis:

            Houlala qu’il m’embête ce livre!!! Je voulais le lire juste avant de pouvoir rencontrer le temps d’un déjeuner Maud Mayeras!!! J’ai mis 5 jours à le terminer, et ce long laps de temps pour moi indique bien que cette lecture est très mitigée… Le début de l’histoire est très très long à se mettre en place et alors que le final aurait pu tout rattraper et me scotcher (comme pour beaucoup), et bien je n’ai pas franchement été surprise! Ca le fend donc le coeur, surtout après avoir passé un moment génial avec Maud, mais je n’ai pas accroché à ce livre. Il me tarde néanmoins de découvrir Hématome et Lux!

Points de vue/Critiques:

Tout au long du livre, on suit deux histoires en parallèle à deux époques différentes: d’un côté la vie d’Iris Baudry, de nos jours et de l’autre, la vie et la genèse d’un tueur en série à partir des années 20. Et jusqu’à la page 300 du livre, les deux histoires sont non seulement très distinctes l’une de l’autre sans que l’on voit le moindre lien entre les deux, mais en plus dans chacune des parties, il ne se passe rien… C’est donc très long, et l’on a davantage de descriptions (beaucoup de descriptions, j’aime pas ça!!!) que d’actions! 
A partir de la page 300, on sent enfin poindre des liens entre les deux histoires, on peut émettre des hypothèses et tout s’accélère d’un coup. Le final est en effet assez flamboyant et « rattrape » tout la longueur du début. Néanmoins, en ce qui concerne les révélations, je n’ai pas été surprise ayant deviné certains faits ou ayant déjà lu un « truc » similaire (notamment dans « Echo » de Ingrid Desjours). 

Il y a également des petites choses que je n’ai pas réussi à comprendre. Pourquoi les titres des chapitres traitant du tueur en série s’intitulent « Silence »? Et pourquoi, pour connaître son histoire on remonte ses origines à partir de l’enfance de sa grand-mère. Ok, il est intéressant de remonter un peu son passé et ses origines afin peut-être de mieux comprendre le personnage, mais on remonte un peu trop loin là non? Dommage également de ne pas avoir accentuer le côté photographe pour la police judiciaire, surtout quand le titre du livre s’appelle « Reflex ». Cela m’aurait peut-être aussi permis de ressentir un peu plus « d’affection » pour Iris, qui m’a paru très insipide et insignifiante, voire irritante!

En bref:

            Je pleure de ne pas avoir accroché à ce livre!!! Du coup, je retiendrais de cette lecture qu’elle s’est achevée avec la rencontre avec Maud Mayeras, super nana avec qui on a passé un super moment de franche rigolade. 
En ce qui concerne l’histoire de « Reflex », le début m’a semblé beaucoup trop long pour se conclure sur un final certes, flamboyant et explosif, mais qui ne m’a malheureusement pas surprise pour pouvoir rattraper le tout...

Autour du livre:

  • Livre dédicacé le 16 Septembre 2017, lors d’une rencontre privée

2 commentaires:

  1. J'ai eu le même ressenti pour ce livre ;)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Même si je n'ai pas ressenti ce que j'attendais, c'est avec plaisir que je découvrirais "Hématome"!

      Supprimer