Mes derniers avis romans:

dimanche 15 octobre 2017

Jeune fille en Dior





Scénario et Illustrations: Annie Goetzinger
Nationalité de l’auteur: Française
Editions Dargaud (9 Octobre 2015)
127 pages
ISBN-10: 2205075047
Genre: Bande-dessinée
Lu le: 7 Octobre 2017
Ma note: 15/20





Résumé/4ème de couverture:

12 février 1947

Le Tout-Paris se presse avenue Montaigne pour assister au premier défilé d'un certain Christian Dior. Épaules arrondies, tailles cintrées et longues jupes corolles, ce New Look lance la carrière du couturier de génie.

À travers le regard de Clara, jeune chroniqueuse férue de mode, Annie Goetzinger nous emmène dans les coulisses de la maison Dior, devenue depuis un emblème de l'élégance parisienne.

Mon avis:

            Une bande-dessinée qui nos embarque dans les coulisses des créations de Dior, il y a de quoi nous faire rêver! A travers le destin de Clara Nohant d’abord journaliste puis mannequin et égérie de Christian Dior, on suit sur quelques années la vie du grand créateur, de ses créations au superbe défilé. 
Le personnage de Clara est totalement imaginé et purement fictif, mais il nous permet de faire le lien vers le côté biographique de la bande-dessinée. J’ai aimé cette dualité qui est bien maitrisée, bien utilisée qui nous fournit une courte biographie sans avoir la rudeur et le côté lourd de cette dernière.

On découvre alors un Christian Dior amoureux de la nature, qui s’en inspire pleinement pour imaginer ses créations, qui croque lui-même toute la centaine de dessins composant une collection et qui veille sur la sélection des mannequins. Christian Dior s’offre à nos yeux comme quelqu’un de très seul, généreux et profondément humain. 
Néanmoins, pour tout ce qui concerne l’édification d’un défilé de Haute Couture, cela semble aussi lisse que peut l’être certains tissus de la collection. En effet, nous sommes bercé par une sorte de douceur ouatée en ce qui concerne le scénario. Ce n’est certes pas désagréable mais je pense que l’on s’éloigne ainsi de la réalité des choses!

En revanche, la fin de l’ouvrage est vraiment bien faite et apporte toute les informations que l’on pourrait se poser. En effet, on y retrouve une chronologie retraçant la vie de Christian Dior, la liste de ses 22 collections, des petites biographies des personnes qui faisaient parties de son entourage et un glossaire sur le vocabulaire relatif au monde de la mode.

En bref:

            Par l’entremise d’une jeune et fictive journaliste, le lecteur entre avec plaisir et curiosité dans les coulisses d’une grande maison de la Haute Couture. On suit la vie de Christian Dior durant quelques années de sa vie et l’on découvre qui se cache derrière ce grand homme, créateur amoureux, solitaire et généreux. 

Autour du livre:
  • Livre emprunté à la bibliothèque




Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire