Mes derniers avis romans:



samedi 18 novembre 2017

Le mari de mon frère, tome 1 & 2



Titre original : Otouto no Otto, book 1
Traduction: Bruno Pham
Scénario et Illustrations: Gengoroh Tagame
Nationalité de l’auteur: Japonaise
Editions Akata (8 Septembre 2016)
Collection L
180 pages
ISBN-10: 2369741546
ISBN-13: 978-2369741541
Genre: Manga
Lu le: 10 Novembre 2017
Ma note: 17/20



Résumé/4ème de couverture :

            Yaichi élève seul sa fille. Mais un jour, son quotidien va être perturbé… Perturbé par l'arrivée de Mike Flanagan dans sa vie. Ce Canadien n'est autre que le mari de son frère jumeau… Suite au décès de ce dernier, Mike est venu au Japon, pour réaliser un voyage identitaire dans la patrie de l'homme qu'il aimait. Yaichi n'a pas alors d'autre choix que d'accueillir chez lui ce beau-frère homosexuel, vis-à-vis de qui il ne sait pas comment il doit se comporter. Mais ne dit-on pas que la vérité sort de la bouche des enfants ? Peut-être que Kana, avec son regard de petite fille, saura lui donner les bonnes réponses…



Titre original : Otouto no Otto, book 2
TraductionBruno Pham
Scénario et Illustrations: Gengoroh Tagame
Nationalité de l’auteur: Française
Editions Akata (10 Novembre 2016)
Collection L
176 pages
ISBN-10: 2369741643
ISBN-13: 978-2369741640
Genre: Manga
Lu le: 15 Novembre 2017
Ma note: 16/20


Résumé/4ème de couverture :

            La petite Kana est aux anges ! Entre son nouvel oncle venu du Canada, mais aussi l'arrivée surprise de sa mère, la fillette a de nombreuses raisons de se réjouir ! Mais tout le monde, dans le voisinage, ne regarde pas d'un oeil bienveillant l'arrivée d'un homosexuel dans le quartier… Une occasion parfaite, pour Yaichi, de continuer à remettre en cause ses certitudes

Mon avis:

            Le fait de retrouver une histoire d’homosexualité masculine à travers un manga et surtout dans un pays comme le Japon, tout cela est novateur et très intéressant. Pour toutes ces raisons et pour plein d’autres petites choses, l’auteur nous offre ici une super petite saga bon enfant visant à décortiquer les clichés autour de ceux qui aiment les personnes du même sexe.

Points de vue- Critiques:

Beaucoup de choses sont abordées sur l’homosexualité et tout ce qui gravite autour, d’une jolie manière. Cela s’effectue notamment grâce à la petite Kana, cette petite aussi curieuse qu’innocente, qui soulève des interrogations que beaucoup d’adultes peuvent silencieusement se poser. D’ailleurs, son enthousiasme et le son résolument enjoué contribuent de ce fait à rendre l’intrigue légère malgré le sérieux des thèmes abordés. 

Les questions et la gêne que peut ressentir, malgré lui, Yaichi me semble tout à fait justes et crédibles pour une personne qui n’a jamais été confronté à une situation d’homosexualité, de prés ou de loin, sans être pour autant homophobe. Certaines activité ou actions vont donc le faire réfléchir et sortir de ses habitudes comme le fait de sortir en petite tenue après le bain, avoir un contact étroit et physique avec Mike, la vision et les ragots des voisins et des gens extérieurs
La gêne de Yaichi va dont être désamorcée petit à petit par l'innocence des questions et réflexions de sa fille, Kana, et la gentillesse de Mike, qui lui offre un nouveau regard sur les homosexuels et sur son propre frère dont il s'est éloigné sans vraiment savoir pourquoi et sans vraiment l’avoir connu...

Tout au long de l’histoire, on apprend énormément de choses sur la culture Japonaise, en lien ou non avec l’homosexualité: celle-ci y est interdite mais personnellement j’ai appris aussi que les bains ou les couches étaient partagés entre adulte et enfant (…), que les Nippons n’avaient presque pas de notions en terme de cuisine non asiatique, que les tatouages sont très mal vus (synonyme des yakuzas) au point d’en interdire l’accès à la piscine, etc...

En bref:

            Avec beaucoup de tendresse et de bienveillance, ponctué par le ton enjôleur et joyeux de la petite Kana, l’auteur ose mettre les pieds dans le plats avec des questions que peuvent parfois se poser les gens (par curiosité ou par ignorance) sur l’homosexualité mais il nous offre aussi et surtout la vision générale de la culture Japonaise. Quoiqu’il en soit, ce manga  est un très bel ouvrage sur la tolérance en ne tombant jamais dans les clichés.

Autour du livre:
  • Livre emprunté à la bibliothèque



Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire