Mes derniers avis romans:



dimanche 10 décembre 2017

Les nombrils, tome 1: pour qui tu te prends?





Scénario et Illustrations: Delaf et Dubuc
Nationalité des auteurs: Canadienne
Editions Dupuis (25 Janvier 2006)
46 pages
ISBN-10: 280013772X
ISBN-13: 978-2800137728
Genre: Bande-dessinée
Lu le: 27 Novembre 2017
Ma note: 15/20



L’histoire:

            Cette BD raconte la vie de Karine, une gentille maigrichonne naïve mais aussi imprévisible, de Jenny, une adolescente magnifique mais pas très intelligente, et de Vicky, une fille manipulatrice et prétentieuse.

Mon avis:

            « Les nombrils », c’est l’histoire de deux filles méchantes, populaires, fashion-victimes et sexys (et affichant constamment leurs nombrils^^) et d’une fille, gentille, grande, maigre et pas très jolie. Mais leur particularité, c’est que ces filles-là sont amies! Même si Jenny, Vicky et Karine connaissent les caractéristiques de chacune, leur amitié va montrer des signes de limites à cause d’un garçon…
Si cette dernière partie peut paraître classique, ce n’est pas ce que j’ai préféré et ce que je retiendrais de cette bande-dessinée. J’ai aimé les messages diffusés et destinés à ce même public de collège. Ainsi les apparences physiques et leurs préjugés éclatent au grand jour, les moqueries face à ceux qui ne rentrent pas dans le moule imposé et la force dés lors que nous sommes au minimum deux permet d’accentuer les critiques. Néanmoins, au sein de cette négativité bourrée de clichés et de superficialité, mais qui sont tellement réaliste, j’ai aimé le fait que l’amitié reste au coeur de tout cela, et en particulier le fait que l’amitié ne répond pas aux règles de bienveillance et que tout est possible. Que ce soit les moqueries, la méchanceté ou même les garçons, rien n’arrête très longtemps l’amitié qui rassemble les trois filles qui s’apprécient à leur façon malgré leurs différences et le fait qu’elles ne se ressemblent pas vraiment. Donc pas besoin d’avoir une copie conforme de soi pour amie, et ce message d’amitié est original et rafraîchissant! 

En bref:

            A travers cette bande-dessinée, les auteurs réussissent la pari de retracer l’intégralité des codes sociaux en vigueur au collège, en hésitant pas à accentuer les traits et les clichés qui ne font pas franchement éloigner de la réalité. Le tout peur véritablement servir de pédagogie aux plus jeunes et peut également renseigner les parents et adultes sur ce qui se passe de nos jours dans les cours de récréations.

Autour du livre:
  • Livre emprunté à la bibliothèque


Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire