Mes derniers avis romans:



vendredi 12 janvier 2018

Une fois dans ma vie (Gilles Legardinier)





Nationalité de l’auteur: Française
Editions Flammarion (4 Octobre 2017)
409 pages
ISBN-10: 2081416921
ISBN-13: 978-2081416925
Genre: Contemporain
Lu le: 6 Janvier 2018
Ma note: 15/20




Résumé/4ème de couverture:

Trois femmes, trois âges, trois amies que les hasards de la vie et les épreuves ont rapprochées dans un lieu comme aucun autre. Trois façons d'aimer, dont aucune ne semble conduire au bonheur. Séparément, elles sont perdues. Ensemble, elles ont une chance. Au milieu des hommes, cramponnées à leurs espoirs face aux coups du sort, avec tous les moyens et l'imagination débordante dont elles disposent, elles vont tenter le tout pour le tout. Personne ne dit que ça ne fera pas de dégâts... 
Toutes les histoires de Gilles Legardinier parlent d'êtres qui doivent apprendre quelque chose de l'existence ou d'eux-mêmes. Fidèle à son humanité, grâce à son talent unique fait d'humour, de sensibilité et d'un exceptionnel sens de l'observation de la nature humaine, il nous entraîne cette fois à la croisée de chemins que nous empruntons tous un jour..

Mon avis :

            Ne pas avoir de chat sur la couverture du dernier Gilles Legardinier (hors thriller) est assez déroutant, voire décevant!!! Et je dois vous avouer que le sentiment accompagnant cette couverture est un peu à l’image du sentiment général par rapport à l’histoire. Le début du livre m’a beaucoup perturbé, car non seulement je n’ai pas réussi à rentrer et à m’imprégner de l’histoire mais en plus, je ne retrouvais pas la plume très fluide de l’auteur. Heureusement, à partir de la moitié de l’histoire, la mayonnaise a prise. A cause de ce début difficile, cet opus de Gilles Legardinier ne restera pas dans les mémoires comme son meilleur livre.

Points de vue/Critiques:

Alors que l’engouement et la joie de retrouver une histoire de Gilles Legardinier étaient présents à l’ouverture du livre, malheureusement la petite déception s’est plutôt rapidement fait une petite place. En effet, l’histoire est finalement assez longue à se mettre en place et j’ai donc eu du mal à entrer dans l’histoire, à définir le cadre, à cerner ter m’attacher aux personnages. Je ne voyais absolument pas les premiers pavés composant le chemin de l’histoire. De plus, et peut-être le plus déroutant, je n’ai pas réussi à retrouver la plume fluide teintée d’humour de l’auteur!

Et puis (en attendant presque le milieu du livre tout de même), quelque chose se débloque et l’intérêt pour l’histoire est devenu présent. Même si j’ai rapidement enchainé les pages à partir de ce moment, le coup de coeur, l’émotion, l’attachement n’étaient pas véritablement présents.

Concernant les personnages, j’ai aimé retrouvé trois femmes de trois âges différents (la vingtaine, la quarantaine et la soixantaine), mais qui sont tout de mêmes amies et où chacune d’entre elles arrive à trouver du soutien et/ou apporter des choses aux deux autres. Néanmoins, même si aucune chose déplaisantes ne peut être trouvée dans le caractère de ces trois femmes (tout comme dans le personnage secondaires), je n’ai ressenti aucun attachement particulier pour qui que se soit. 

Cela me coûte et me fend le coeur de dire cela, mais non seulement je n’ai pas retrouvé l’humour précis et incisif de Gilles Legardinier, mais en plus, on est plutôt en présence d’un humour lourd parfois poussif. On ne retrouve pas cette spontanéité et donc cette sincérité que l’on retrouve habituellement dans les livres de l’auteur. A l’image de ceci, le lieu principal de l’histoire peut aussi nous montrer cette absence de simplicité, qui fait que l’on apprécie beaucoup Gilles Legardinier. L’histoire se passe donc dans un théâtre, avec trois femmes principales. Le théâtre, lieu de prédilection pour y dévoiler toutes ses émotions, va permettre à ces trois femmes de prendre chacune conscience de ce que peut leur apporter leur vie en faisant certains choix, certaines concessions, certaines rencontres etc… En somme, Gilles Legardinier écrit le théâtre de leur vie…dans un théâtre… Un peu facile et trop réfléchi non…? Où est passé la spontanéité, la fraîcheur et l’émotion sincère dont l’auteur nous a habitué?

En bref:


            La dernière représentation de Gilles Legardinier avec « Une fois dans ma vie » est malheureusement une petite déception puisqu’elle est trop poussée dans la réflexion, la philosophie et l’humour pour véritablement prendre un grand plaisir à lire cette histoire, d’autant plus que l’auteur nous a habitué à des choses simples, sincères et touchantes. Avec un début d’histoire difficile en terme d’accroche et de plume, le reste du livre y remédie et nous offre tout de même un bon moment de lecture.

3 commentaires:

  1. Ah... moins bon avis pour celui-ci. Je suis tout à fait d'accord avec toi pour la couverture, j'étais aussi très attachée aux petits chats et aux couvertures colorées !

    Je pense le lire quand même, voir d'autres avis aussi, et en fonction, je verrai si je l'achète ou pas !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui je conseille tout de même de le lire, puisque l'histoire est loin d'être mauvaise! Mais contrairement aux autres, je conseillerais peut-être de l'acheter en poche ou de l'emprunter à la bibliothèque, peut-être que l'on peut faire une petite économie avec ce livre...! ;)

      Supprimer
    2. Oui, je pense plutôt que je l'emprunterai à l'occasion, et s'il trouve grâce à mes yeux, je l'achèterai par la suite :) sinon tant pis ahah

      Supprimer