Mes derniers avis romans:



mercredi 7 mars 2018

Dix petits nègres (Agatha Christie)



Titre original: Ten Little Niggers
Traduction: Gérard de Chergé
Nationalité de l’auteur: Anglaise
Editions Le Livre de Poche (2009-
Collection Jeunesse
numéro 908
312 pages
ISBN-13: 9782013224024
Genre: Policier
Lu le: 2 Mars 2018
Ma note: 17/20




Résumé/4ème de couverture:

Dix personnes apparemment sans point commun se retrouvent sur l'île du Nègre, invités par un mystérieux M. Owen, malheureusement absent. Un couple de domestiques, récemment engagé, veille au confort des invités. Sur une table du salon, dix statuettes de nègres. Dans les chambres, une comptine racontant l'élimination minutieuse de dix petits nègres. Après le premier repas, une voix mystérieuse s'élève dans la maison, reprochant à chacun un ou plusieurs crimes. Un des convives s'étrangle et meurt, comme la première victime de la comptine. Une statuette disparaît. Et les morts se succèdent, suivant le texte à la lettre. La psychose monte. Le coupable se cache-t-il dans l'île, parmi les convives ?

Mon avis:

            Au niveau littérature, je ne connaissais pas du tout les oeuvres d’Agatha Christie avant de lire ce livre. En revanche, je m’étais déjà familiarisé avec l’étendue de sa maîtrise du policier en ayant vu dernièrement « Le crime de l’Orient-Express » au cinéma ainsi que la mini-série « Les dix petits nègres » diffusée l’année dernière.
Donc même si je connaissais l’histoire en elle-même avant d’entamer ma lecture, je n’ai pas été déçue du tout: Agatha Christie manie d’une main de maître le genre et nous sommes littéralement pris dans un huit-clos tourbillonnant et plein de suspense dans lequel on oscille sans cesse entre innocence et condamnation pour chacun des personnages. 

Points de vue/Critiques:

Je découvre enfin, à travers ce titre, tout le professionnalisme de cette grande auteure classique qu’est Agatha Christie. Je regrette même de ne pas m’être penché plus tôt sur ces oeuvres, puisque maintenant il me tarde de lire d’autres livres de cette auteure et de me faire une petite collection.
En prévision aux nombreux personnages, même si on est dans un huit-clos, l’histoire avance assez rapidement donc j’ai pris quelques précaution au début de ma lecture: j’ai noté chacun de personnages, leur fonction, leur principale caractéristique, ainsi que les causes de mort révélées dans la fameuse comptine des « petits nègres ». J’ai ainsi pu clairement identifier et visualiser qui était qui et ensuite faire une simple association au fil des découvertes macabres. 

Dés les premières lignes, nous sommes immédiatement plongés dans le doute et le suspense. En effet, huit personnes différentes et qui ne se connaissent pas sont invitées, selon différentes « excuses », sur une île presque coupée du monde. Ces invitations donnent tout de suite le ton: il y a quelque chose de louche là dedans! Et autant dire que ce sentiments ne va non seulement pas s’en aller au fil de la lecture, mais en plus il va s’amplifier pour créer une atmosphère lourde et chargée de mystères. 

Les personnages sont bien détaillés, sombres, mystérieux mais à la fois attachants. Ils cachent des secrets qui titillent notre curiosité  En plus des deux personnes au service de la maison d’hôte, toutes les personnes présentes sont accusées de meurtre, réalisé de façon directe ou indirecte, dont elles sont sorties innocentes ou même insoupçonnées. Voilà donc une bonne raison pour leur faire avouer et payer leurs crimes inavoués, mais la question qui restera en suspends tout au long du livre c’est: qui tire les ficelles de ce petit jeu? Ainsi, même si tout le monde est coupable de quelque chose par son passé, Agatha Christie nous fait aussi réfléchir sur leur degré de culpabilité suivant le degré de leur meurtre. Pour le lecteur, certains deviennent donc moins coupables que d’autres et c’est précisément ce que met en scène le tueur de ce huit-clos. Pour cela, les personnalités se dévoilent et se détaillent, ils deviennent plus ou moins sombres, mystérieux mais aussi attachants parfois. Et au fil de ces évolutions, et aussi bien évidemment au fil des meurtres éliminant peu à peu les hypothèses, on est amené à considérer chacun des personnages comme coupable ou innocent de cette machination. Et même si on se dit que l’on a eu forcément raison à un moment ou à un autre (puisque personne d’autre n’est prétend sur cette île), on est littéralement loin du compte, tellement Agatha Christie entremêlent les ficelles que l’on serait incapable de démêler!!! En effet, tout est extrêmement bien construit, chaque détail compte et tout était réfléchi dés le début. 

En bref:

            A travers ce grand classique de la littérature, je suis très contente d’avoir pu enfin découvrir tout le génie et la plume (qui n’a pas pris une ride) de cette grande auteure qu’est Agatha Christie, dont il me tarde de découvrir ses autres livres. Dans « les dix petits nègres », nous embarquons avec les dix personnages dans un huit-clos prenant et dans lequel le suspense est omniprésent. Chacun est accusé d’un crime qu’il ont commis directement ou indirectement et dont ils vivent librement avec cela sur la conscience, et chacun d’entre eux prendra de plein fouet le retour du boomerang. A travers cela, l’auteure nous fait réfléchir à la fois sur les actes commis par ces personnes sombres mais attachantes, les faisant passer tour à tour comme le cerveau de cette machinerie. Néanmoins, on est loin de se douter que ce dénouement époustouflant!




4 commentaires:

  1. Sache que j'en ai lu beaucoup et que je trouve qu'elle est parfois inégale en qualité. Certains sont vraiment très bien, d'autres plus décevants. Mais l'avantage est que ses romans se lisent vite.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ha ok merci de tes précisions! Je viens d'acheter "Le crime de l'Orient-Express" et j'aimerais aussi lire "Mort sur le Nil". Bon, ce sont les plus connus, mais si tu as d'autres titres à me conseiller je suis preneuse!!!

      Supprimer
    2. La plume empoisonnée.
      Un meurtre est-il facile ?
      Ne lis pas La toile d'araignée. Le miroir du mort et Mr Parker Pyne sont moyens.
      Allo, Hercule Poirot : ce sont des nouvelles et non un roman.
      Il y en a d'autres encore que j'ai lus et appréciés : Les sept cadrans, Rendez-vous à Bagdad, L'heure zéro, N ou M.
      D'autres que j'avais trouvés moyens également : Le meurtre de Roger Ackroyd, Miss Marple au club du mardi, Le major parlait trop.
      Témoin indésirable : je ne m'en souviens plus du tout...

      Supprimer
    3. Super merci beaucoup, ça va me permettre déjà de m'orienter! ;)

      Supprimer