Mes derniers avis romans:



dimanche 15 avril 2018

Edelweiss




Scénario: Cédric Mayen
Illustrations: Lucy Mazel
Nationalité des auteurs: Française
Editions Vents d’Ouest (14 Juin 2017)
96 pages
ISBN-10: 2749308143
ISBN-13: 978-2749308142
Genre: Bande-dessinée
Lu le: 8 Avril 2018
Ma note: 17/20




Résumé/4ème de couverture:

           Été 1947, Boulogne-Billancourt. Lors d’un bal typique de l’après-guerre, Edmond, jeune ouvrier chez Renault, rencontre Olympe, fille de politicien. Il ne se doute pas qu’elle va bouleverser sa vie. Passionnée d’alpinisme, la jeune femme n’a qu’un rêve : escalader le Mont-Blanc pour égaler la prouesse de son aïeule Henriette d’Angeville. Malgré son manque d’expérience, Edmond promet qu’il l’aidera à le réaliser. Seulement, le train-train quotidien et plusieurs drames vont petit à petit émousser leur détermination... Mais qu’importe, l’amour est plus fort que tout, dit-on. Et s’il est capable de déplacer des montagnes, il peut aussi aider à les gravir.

Mon avis:

            Une fois terminé, on se rend compte que le scénario de Cédric Mayen est somme toute assez simple mais finalement tout le propos est concentré sur une histoire d’amour, belle et simple. Mais pas tout à fait simple dans le sens où elle pourrait être monotone, non, puisque les soubresauts de cette idylle seront nombreux et entreront en résonance avec le passé de la France. L'affirmation de la classe ouvrière, la lutte pour l'émancipation des femmes, l'importance du service militaire ou l'entrée dans une économie capitaliste servent de toile de fond à sa trame. Par-dessus ces éléments, le scénariste plaque avec talent les aléas de la vie. La difficulté d'un mariage hors classe et le poids des convenances, le choix de la parentalité puis ses difficultés, l'amitié, et au milieu, toujours l'amour et la montagne. Raconter toute l'existence d'un couple peut sembler banal ; ici pourtant, l'auteur parvient parfaitement à faire ressentir chaque choix, chaque épreuve, chaque tourment avec une force incroyable. Le lecteur se prend à vibrer, espérer, pleurer, regretter, rire, bref, à vivre avec Olympe, Edmond et les leurs. Sans jamais tomber dans l'excès, il préserve un difficile équilibre pour bien raconter sans en faire trop. 
L’histoire est couverte sur une période assez longue et cela est très appréciable puisque l’on peut parfaitement voir les personnages évoluer de façon personnelle et au sein de leur couple.

Le travail splendide de Lucy Mazel aux dessins et à la colorisation, sied à merveille le scénario. A l’image de la couverture, certaines pleines pages sont de véritables tableaux. Les paysages sont donc très réussis, tout comme les costumes et toute la colorisation qui donnent à l’ambiance après-guerre une crédibilité appréciable

En bref:

            De part le scénario et les illustrations, les auteurs nous livrent ici un ouvrage superbe dans lequel se mêle l’amour d’un couple à l’amour de la montagne. En plus de suivre à long terme ce couple à l’amour infini qui surmonte les épreuves les unes après les autres, c’est aussi une histoire avant-gardiste avec les nombreuses choses abordées dans un contexte d’après-guerre. 

Autour du livre:

  • Sélection pour le prix Artémisia 2018
  • Livre emprunté à la bibliothèque

2 commentaires:

  1. La couverture est magnifique et le résumé donne tellement envie ! Puis au vu de ton avis positif, je n'hésiterai pas à lire à mon tour cette histoire^^

    RépondreSupprimer
  2. Avec ce genre d'histoire et d'illustrations, oui il faut pas hésiter! ;)

    RépondreSupprimer