Mes derniers avis romans:



lundi 16 avril 2018

Gravé sur le sable (Michel Bussi)





Nationalité de l’auteur: Française
Editions Pocket (1 Octobre 2015)
numéro 16226
478 pages
ISBN-10: 2266255479
ISBN-13: 978-2266255479
Genre: Policier
Lu le: 2 Avril 2018
Ma note: 16/20





Résumé/4ème de couverture:

Quel est le prix d'une vie ? 
Quand on s'appelle Lucky, qu'on a la chance du diable, alors peut-être la mort n'est-elle qu'un défi. Un jeu. 
Ils étaient cent quatre-vingt-huit soldats sur la péniche en ce jour de juin 1944. Et Lucky a misé sa vie contre une hypothétique fortune. 
Alice, sa fiancée, n'a rien à perdre lorsque, vingt ans plus tard, elle apprend l'incroyable pacte conclu par Lucky. 
De la Normandie aux États-Unis, elle se lance en quête de la vérité et des témoins de l'époque... au risque de réveiller les démons du passé. 

Mon avis:

            Quoi de mieux que d’écrire son premier roman sur le débarquement en Normandie lorsqu’on est Normand! L’auteur nous prévient en début d’ouvrage qu’il s’agit de son premier roman et que malgré les corrections, les changements et la réédition sous ce nouveau nom de « Gravé sur le sable », il faut prendre cette histoire comme telle, un premier roman dans lequel l’auteur y voit aujourd’hui avec le recul et l’expérience, des choses à redire.
Quoiqu’il en soit, même s’il est vrai que l’on ressent peut-être une petite pointe de « jeune premier » dans l’écriture et dans l’histoire, la magie a une nouvelle fois opéré et ce livre m’a convaincue, m’a fait passé encore un bon moment, mais il ne restera parmi mes préférés puisqu’il ne m’a apporté de surprises à couper le souffle. 

Points de vue/Critiques:

Tout comme les autres livres de Michel Bussi, même avec ce premier livre écrit, on ne trouve rien à redire! Dés le début, l’histoire est prenante, on passe un très bon moment, et les pages défilent à toute vitesse. Si l’on devait chercher la petite bête et mettre le doigt sur ce qui fait que l’on lit le premier roman de l’auteur, serait le fait que la manière d’écrire est peut-être un peu différente mais la plume reste tout de même tout aussi fluide. En effet, il m’a semblé que le texte était plus dense, avec plus de descriptions, alors que ses autres livres, les dialogues étaient plutôt majoritaires pour dynamiser le texte avec des phrases d’explications ou de descriptions plus incisives. Et de manière générale, l’histoire de « Gravé sur le sable » est moins surprenante et beaucoup moins alambiquée par rapport à ce que l’auteur nous propose par la suite, cela étant sûrement dû à l’expérience acquise, la confiance poussant peut-être plus facilement et agréablement le vice! 

Même si de grandes surprises n’ont pas été là pour moi, il faut tout de même dire que l’intrigue est rondement bien menée et qu’elle tient la route! En effet, les moindres détails ont leur importance et ont leurs explications dans la résolution de l’intrigue. De plus, l’histoire nous fait voyager entre la Normandie et les Etats-Unis mais aussi de manière temporelle, entre les années 40, les années 60 et les années 2000, sans compter que l’on suit Alice ou Lison… Mais Michel Bussi maîtrise tellement bien la construction de son histoire, que non seulement nous ne sommes pas perdus au moment de notre lecture, mais en plus nous arrivons très facilement à nous remettre tous les évènements dans leur ordre chronologique. 

En bref:

Pour un premier roman de l’auteur, c’est déjà une réussite!! Même si l’on pourrait y noter quelque différences d’écriture, tout en conservant cette plume fluide et très agréable, et une histoire qui manque peut-être de complexité et de surprises par rapport à ses autres livres, qui regorgent évidement de plus d’expériences, « Gravé dans le sable » reste un très bon livre, qui nous fait passer  une nouvelle fois un très bon moment de lecture, auprès de personnages attachants, entre la Normandie et ses plages du débarquements et les Etats-Unis. 

Autour du livre:
  • Livre réédité, publié avant sous le nom « L’ardoise » puis « Omaha crimes » 
  • Du même auteur:
    • Nymphéas noirs (<— chronique à retrouver ici)
    • Un avion sans elle (<— chronique à retrouver ici)
    • N’oublier jamais (<— chronique à retrouver ici)
    • T’en souviens-tu mon Anaïs? (<— chronique à retrouver ici)

2 commentaires:

  1. J'ai vraiment bien aimé ce livre (j'ai découvert cet auteur y'a pas si longtemps, sur les conseils de la maitresse de ma fille lors d'une sortie bibliothèque ;) )

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. la maîtresse est de bons conseils! Si tu as aimé, je ne peux que te conseiller de poursuivre avec l'auteur, tu ne seras pas déçue je pense! ;)

      Supprimer